Cassette II

by Band de garage

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $10 CAD

     

1.
Construction 02:42
Construction Arrêter mon coeur mécanique Défoncer ma face en plastique Qu’on lui donne une dose de métaline Mourir dans l’égout M’effacer au fond d’un trou M’élever la corde au cou Qu’on lui lance des roses à l’arsenic Rouler dans la boue Qu’on l’étende sur la place publique S’effondrer debout Arrêter mon coeur mécanique Défoncer ma face en plastique
2.
Purgatoire 03:18
Purgatoire J’ai les pieds dans la brume Toutes les années c’est pareil Je m’enfonce dans la colle Les aisselles mouillées de sommeil Le monde avalé par l’alcool La poussière étouffe le soleil Les feuilles mortes plein les yeux Les nuits qu’éloignent les lendemains Le vent veut me casser en deux Je compte les cadavres sur le chemin Lit de glace qui assassine Les mots qui gèlent sur mon foulard Le givre me parle par la vitrine Le froid qui veut me fendre le corps Le soir rend le monde immobile Je ferme les yeux et je m’endors
3.
Jambe de plomb Ici devant ma télévision Encore assis, j’ai des jambes de plomb Je regarde une émission concentré On me fait croire que je peux tout décider Que si je veux je peux contrôler Mais leurs images me sont imposées Je suis aveuglé par un miroir Je vois seulement des images aseptisées Que je suis supposé approuver Des images que je devrais avaler Je m’avachis sur mon divan Je fais la vache et je mâche tout le temps Je suis lâche, je digère lentement Je suis aveuglé par un miroir
4.
Campeur 02:45
Campeur Ma bouche qui goûte le cendrier Y manque deux dents dans mon dentier Je crie bien fort parce que le monde entier M’enterre Y a un trou au fond de ma poche J’ai perdu mon change dedans la sloche La fille qui me regarde Ho! elle est moche J’pas fier Fermer les yeux sur les photos Rester en dedans quand il fait beau J’m’en vais dehors fumer sans manteau L’hiver S’endormir dans son salon Ya un zombie dans ma maison J’ai la tête vide devant une émission De plein air Y’me faut une place pour m’asseoir Y’me faut une bière M’semble que l’monde était plus beau hier Lire son avenir sur une pinte de lait Regarder le journal, penser que c’est vrai J’ai vu ma face dans la section des faits Divers Y’me faut une place pour m’asseoir Y’me faut une bière M’semble que l’monde était plus beau hier
5.
Malartic 02:55
Malartic Contrôle l’appel De Malartic Regarde le gel Atmosphérique J’ai vu de l’or Anesthésique Pris dans le nord Préhistorique
6.
Électricité J’ai perdu ton corps J’ai perdu le nord J’ai trouvé la mort J’ai cherché encore J’ai fermé les yeux J’espérais te voir J’ai touché un dieu Habillé de noir J’ai trouvé des animaux morts J’ai mangé dans mon char J’ai voulu t’écrire Tu voulais savoir Tu n’as rien pu lire Je ne peux plus me croire J’ai trouvé des animaux morts J’ai mangé dans mon char Éclaire-moi Brûle mes yeux Je me rends Avale-moi Tu me veux Tu mens Tous les soirs J’avalerai De ton sang Pour t’avoir J’attendrai longtemps J’ai trouvé des animaux morts J’ai mangé dans mon char
7.
Protecteur 03:30
Protecteur Bouffer l’envie Digérer l’ennui Trouver les mots Qui tassent le vide Les sons comme l’eau Taire les phrases trop liquides Elle enfonce mon cerveau Elle me ronge jusqu’aux dents Dans le bronze, dans la chaux Dans les ronces, dans le sang Tirer le temps Trop souvent je l’attends Manger ses heures Sous leur poids je m’étends Elle enfonce mon cerveau Elle me ronge jusqu’aux dents Dans le bronze, dans la chaux Dans les ronces, dans le sang Elle enfonce mon cerveau Elle me ronge jusqu’aux dents
8.
Dérapage 03:36
Dérapage Peinturée comme un cadavre Plus inquiétante qu’une épave Issue d’un crapaud qui bave Elle effraie Elle effraie, les plus braves C’est dommage Son corps aux dimensions vagues Constamment en dérapage Tous ses gestes qui divaguent Font tomber Font tomber les étalages C’est dommage Suspendue sur ses talons Elle pleure, son corps Ses yeux qui ne se regardent pas Ses cheveux toujours trop plats Et la couleur de ses draps La couleur, De son coeur, ça se voit En éclats Elle chante comme un enfant sourd Elle bouge comme un meuble lourd Entourée par les vautours Elle s’élance Et se lance sur la scène C’est obscène Suspendue sur ses talons Elle pleure encore
9.
Le boucher 02:13
Le boucher J’ai mangé mes yeux pour ne plus te voir … plâtré ma bouche pour ne plus te boire … cloué mes pieds pour ne plus te suivre … scié mes mains pour ne plus t’écrire … brûlé ma langue pour ne plus te goûter … tranché mes doigts pour ne plus te toucher … couvert mon nez pour ne plus te sentir … ouvert ma gorge pour ne plus te mentir … bouché mes oreilles pour ne plus t’entendre … arrêté mon coeur pour ne plus t’attendre … gelé mon cerveau pour ne plus penser à toi
10.
Manic 5 02:19
Manic 5 La tête dans le micro-ondes Les pieds dans la tombe C’est étrange, je reconnais plus mon nom C’est étrange, est-ce que je m’appelle Simon Les poings comme des bombes L’esprit qui s’enfonce C’est étrange, je reconnais ce pont C’est étrange, c’est là que j’ai vu Gagnon Le corps dans un scaphandre Tout seul à m’attendre Quand je mange, autour de moi ça gronde Les machines passent à chaque seconde Je m’enfuis avant que tout s’effondre J’aimerais être fort comme James Bond
11.
Robot 03:22
Robot Perds ta conscience, ta raison Jamais plus de pensées de guérison Fondent les calories de ton coeur Sous tes dents, jusqu’à la digestion Ton bras s’étend Se perd lentement Dans un robot Soudain ta vision était fausse et toi Tu t’arroses de liquide à combustion Belles, tes joues devenues roses Tes neurones respirent avant qu’elles explosent Marche comme si tu savais la cause Du mauvais sort, de ces allégations Ton bras s’étend Se perd lentement Dans un robot Ta main tremble et Récupère l’argent De ton complot Ton corps s’éteint et se repose
12.
Machine à sous Le regard rivé dans l’oxyde Mes yeux fixent l’écran toujours vide Même quand ils sont ouverts Je dors, je dors La bouche quelquefois entrouverte Je bois et avale à ma perte La saveur est amère Je mords, je mords J’entends tout et je me crois rigide Et mes oreilles en sont avides Même si je pense très fort Je tords, je tords Même si je pense très fort J’ai tort, j’ai tort Le corps lourd et encore endormi Je resterai encore assis Même si j’en veux encore Je sors, je sors

credits

released September 9, 2008

Band de Garage, c'est:
François Lafontaine: Guitare, voix, rires
Marc-André Brazeau: Batterie, voix, clavier, glock, voracité

Enregistré en mai 2008 au studio Vox et au studio Steak Saignant.

Prise de son, mixage, mastering et weed-eater: Pierre Girard
Réalisation: Band de Garage et Pierre Girard
Graphisme et tennis: Yann Marchildon et François Lafontaine
Photo et niveau: Véronique Béland

license

all rights reserved

tags

about

Band de garage Montreal, Québec

contact / help

Contact Band de garage

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Band de garage, you may also like: